Histoire d'un artisanat : la céramique andalouse

Publié le : 31/03/2021 10:00:35
Catégories : CULTURE , DESTINATIONS , EUROPE

par Gaëlle - © Photo by Guetty image / Spanishpassionfoods

Closer to the World vous invite au voyage avec ses box aux saveurs locales. Pour une immersion totale, nous mettons désormais à l’honneur les artisans qui perpétuent des savoirs ancestraux, et avons glissé dans la box un objet fait main. Ce mois-ci, nous célébrons l’art de la céramique andalouse pour notre coffret autour de l’Espagne. Focus sur l’histoire de cet art majeur, objet de fierté pour tout un pays, qui a su se renouveler au cours des siècles.

La céramique andalouse l'histoire d'un artisanat de tradition

La céramique andalouse, un art ancestral 

L’Andalousie fut le berceau de l’expansion de nombreuses traditions artistiques, en particulier celle de la céramique. Les musulmans implantés en Espagne ont encouragé le développement de techniques et de styles artisanaux, comme la céramique émaillée appelée de nos jours "azulejos". Cet art tire ses racines de la civilisation mésopotamienne, et était originellement employé pour les revêtements muraux et les sols. Les carreaux de céramique émaillée étaient à la fois une décoration fonctionnelle très esthétique, et sont aujourd’hui l’un des signes les plus distinctifs de l’art andalou. C’est à partir du XIIIe siècle que cette pratique artisanale connaît son essor, et sera perpétuellement amenée à évoluer au fil des siècles, au gré des avancées technologiques et des influences stylistiques. 

La céramique émaillée appelée de nos jours

céramique émaillée "azulejos" dans une station de train en Espagne

La céramique andalouse, réinventée au goût du jour

Après avoir vécu son apogée durant plusieurs siècles, la demande pour la céramique émaillée s'estompa progressivement un peu avant le XXe siècle.

C’est sans compter la tenue d’un événement qui la remettra au goût du jour, et bouleversera son industrie.

C’est en 1929 que l’exposition ibéro-américaine se tient à Séville, en parallèle de l’Exposition internationale de Barcelone. Si Barcelone focalise ses événements sur les domaines de l’industrie et du commerce, Séville met en lumière les disciplines artistiques, la valorisation des patrimoines historiques et plus globalement la culture.

Cette exposition est l’occasion de renforcer les liens et d’améliorer les relations entre l’Espagne et l’Amérique, en raison de leur histoire commune.

La volonté de rapprochement vise à célébrer la “race hispanique” et à commémorer le passé impérial espagnol.

Car l’Andalousie constitue à elle seule le berceau de l’histoire commune à ces nations. La ville de Séville abritait le Conseil des Indes, qui détermine à l’époque l’orientation de la politique coloniale dans le Nouveau Monde.

Pour Séville, cet événement est le prétexte idéal pour impulser de nouveaux projets d’urbanisme et ainsi édifier une ville moderne et rayonnante. La ville doit s’ouvrir, développer son économie, et ainsi véhiculer une nouvelle image, pour relancer le secteur touristique.

L’exposition ibéro-américaine provoqua une demande massive pour la production d’azulejos, qui mettent en valeur les motifs les plus typiques de l’Andalousie. Cette demande eut une grande répercussion sur le développement de l’industrie à l’échelle de la région ; les usines se modernisèrent, amenant un souffle nouveau à la discipline.

Au début du XXe, l’industrialisation engendra l’essor de la publicité. En Andalousie, l’azulejo deviendra le support majeur de communication, devenant ainsi un des éléments indissociables des façades de cafés, de boutiques, de magasins, mais également de tous types de bâtiments.

De nos jours, cet artisanat continue de séduire, car il a su s’adapter aux tendances et aux exigences actuelles, tout en conservant sa facture traditionnelle.

À Séville, dans la province de Grenade, de Huelva ou encore à Malaga, de nombreux ateliers de potiers historiques continuent d’exercer.
La survie des métiers de la céramique et la croissance de la production font perdurer cette pratique ancestrale, tout en intégrant les codes et l’exigence de créativité et de modernité de notre époque.

 

La-céramique-andalouse-l-histoire-d-un-artisanat-de-tradition

Closer to the World s’est d’ailleurs tourné vers des artisans qui s’attachent à proposer des produits traditionnels de grande qualité, fabriqués et peints à la main. Ces créateurs sont fiers de continuer à faire vivre la pratique, dans la plus pure tradition.

 

Pour apporter une touche d’ailleurs à votre intérieur, offrez-vous le plaisir de collectionner des objets artisanaux du bout du monde. En plus d’une sélection pointue de produits et d’ingrédients gourmands pour faire voyager vos papilles, craquez pour notre produit souvenir choisi avec soin qui se glisse dans chacune de vos box !

La-céramique-andalouse-l-histoire-d-un-artisanat-de-tradition

Partager ce contenu