La Cérémonie du Thé au Japon : Tout un Art

Publié le : 30/06/2021 10:00:06
Catégories : ASIE , CULTURE , DESTINATIONS

Article écrit par Mathilde - © Photo by 123RF / Pixabay/ Istock

Le thé est fortement ancré dans la culture japonaise depuis des siècles. À tel point qu’un rite a spécialement été créé pour lui rendre hommage : la cérémonie du thé. Introduite il y a plus de 1000 ans, elle a toujours autant de succès. Ustensiles, étapes… Découvrez avec nous en quoi consiste cet art japonais !  La Cérémonie du Thé au Japon : Tout un Art

La préparation

Les ustensiles

Avant de recevoir ses invités, l’hôte doit bien préparer son matériel. La cérémonie du thé au Japon est un rite très codifié, jusque dans les ustensiles. En effet, il existe des objets propres à cette tradition, indissociables d’une cérémonie réussie :  

·  le kama, pot ou bouilloire qui sert à faire chauffer l’eau ;

·  le chasen ou fouet à matcha, un fouet en bambou pour mélanger et faire mousser le thé ;

·  le cha-ire, une boîte à thé qui contient la base de la boisson ;  

·  le chawan, bol japonais en céramique pour la dégustation ;

·  le chashaku, une cuillère en bambou qui permet de parfaitement doser le thé ;  

·  le fukusa, carré de soie utile pour nettoyer le cha-ire.

Il existe bien d’autres ustensiles pour parfaire son rituel !

Le thé

Même s’il est possible de préparer toutes sortes de boissons, le thé matcha reste la référence de cette tradition. Utilisé depuis les prémices, son goût doux et sa texture onctueuse sont propices à la détente. Il existe tout un rituel pour la production et la récolte d’un bon matcha. Il est également associé au zen, une branche bouddhiste du Japon axée sur la méditation.

Il est tout à fait possible que la dégustation de la boisson s’accompagne d’un repas typiquement japonais, comprenant des douceurs sucrées. Cette version complète de la cérémonie peut durer jusqu’à 4 heures !

thé matchaThé matcha

Le lieu

L’emplacement a également son importance. Afin de respecter au mieux la cérémonie, celle-ci doit avoir lieu dans un pavillon modeste (chashitsu) comportant un jardin. La pièce où se déroule le rituel est idéalement épurée et assez petite. Même si la décoration se veut sobre, l’hôte fait particulièrement attention à l’agencement et aux détails, notamment en l’étoffant d’un kakemono (rouleau de parchemin avec une calligraphie) et d’un chabana (composition florale à la japonaise) assorti aux couleurs et adapté à la saison.    

L’intimité et le calme sont les mots d’ordre du rituel. Le pavillon étant petit, cet espace ne pourra accueillir que quelques convives seulement. Ces derniers devront se vêtir d’un kimono ou d’une tenue sobre afin de pouvoir participer au rite dans les meilleures conditions. 

chashitsuChashitsu

La cérémonie du thé au Japon : le déroulement

Avant la préparation

L’hôte, également appelé maître du thé, reçoit ses invités à l’entrée du jardin et les salue silencieusement. Ils se rendent ensuite à un bassin pour se nettoyer les mains et la bouche, tel un acte de purification. L’hôte invite ses convives à entrer dans le pavillon par une porte basse, symbole d’humilité et de respect. Après avoir retiré leurs chaussures, les invités peuvent admirer le décor épuré du pavillon et s’imprégner de l’ambiance calme et harmonieuse qui les entoure. Ils s’assoient ensuite sur le tatami.

Pendant la préparation

La cérémonie peut alors commencer. Le maître du thé apporte tout le matériel nécessaire à la préparation du thé matcha. Pendant que l’eau chauffe dans le kama, il s’attèle au nettoyage de l’ensemble de ses ustensiles. À l’aide du chashaku, il prélève la quantité adéquate de matcha et la place dans le bol, puis ajoute l’eau chaude. Il fouette le mélange avec le chasen jusqu’à obtenir une boisson mousseuse. Maintenant que la préparation est prête, il est l’heure de passer à la dégustation !

La dégustation

L’hôte dispose sa boisson dans le chawan et l’offre au premier convive. Lorsque celui-ci le prend dans ses mains, il doit alors salue l’invité à côté de lui puis lever son bol en signe de respect à son hôte. Il tourne ensuite le bol deux fois dans le sens des aiguilles d’une montre de façon à ce que la face avant, souvent décorée, soit visible de tous. Il ne faut pas boire sur ce côté de l’objet. Le convive boit quelques gorgées, puis, selon ce qui a été convenu, passe le bol à son voisin qui fera le même rite ou le redonne au maître, qui répétera l’opération pour les autres.   

Après la dégustation

Une fois la boisson terminée par les invités, la conversation peut enfin commencer ! Oui, car tout le long du rituel, il est strictement interdit de parler. La dégustation est un moment de relaxation et de méditation qu’il faut absolument respecter.

Après cela, les convives peuvent admirer les ustensiles et poser toutes sortes de questions à l’hôte. Il lave et range ensuite son matériel. Lorsqu’il se retire, les invités le suivent et la cérémonie est officiellement terminée.     

 

Vous savez à présent tout sur la cérémonie du thé au Japon ! Vous souhaitez en savoir plus sur la culture et la gastronomie du pays du soleil levant ? Découvrez nos coffrets du monde !

Partager ce contenu